Aller au contenu

Hijra Rabat – Salé – Kénitra

    Bienvenue sur la page des témoignages hijra spécifiques à la région de Rabat – Salé – Kénitra.

    hijra rabat

    Retrouve ici, la liste de tous les témoignages classés par région.

    Leila Oum Abdillah, sa hijra à Témara

    Wa aleyki Salam wa rahmatoullahi wa barakatouh oukhty kayfa haloki ?
    Je m’appelle Leila Oum Abdillah et j’ai émigré directement de la France au Maroc.

    J’ai fait hijra seule, sans enfant. En tant que femme seule, le Maroc était le pays musulman qui me semblait le plus facile d’accès pour :

    • sa proximité avec la France
    • le fait que même si tu ne maîtrises pas bien le darija, beaucoup comprennent le français ici Al hamdoulillah
    • c’est un pays très accueillant, convivial, chaleureux
    • le peuple marocain aime voir, entendre et discuter avec les converties à l’islam.
      C’est comme un rappel pour eux et ils en sont ravis, Al hamdoulillah.

    Aussi, car mon père est Marocain : donc niveau papiers et être en règle, c’était le pays idéal.
    Ayant déjà visité le Maroc en vacances, j’étais fascinée par son paysage et le savoir-vivre du peuple marocain, très accueillant et ouvert.

    Pour les converti(e)s sans origine arabe, le Maroc reste le pays le plus accessible pour eux et le moins compliqué pour y vivre durablement en règle in sha Allah. Comparé à d’autres pays, où administrativement parlant, pour vivre durablement et être en règle, c’est très difficile, voire exceptionnel d’obtenir des papiers. Après c’est nous et notre qadar Al hamdoulillah.

    Je me suis installée à Témara car je connaissais une soeur sur place, qui était une très bonne amie et m’a beaucoup aidé, dans mes débuts de hijra et a été un vrai soutien pour moi.

    Elle me manque beaucoup d’ailleurs.
    (Si elle lit ce témoignage et se reconnaît, qu’elle n’hésite pas à me contacter si elle veut in sha Allah. Elle s’appelait Saoussane (elle était mariée quand je l’ai connue, mais après a divorcé), elle avait 3 chats et un de ses chats est mort quand je gardais ses chats.

    Et parce que c’était la ville où j’ai entendu qu’il y avait une forte communauté de mouhajiroun avec l’école islah, dar Al hadith

    Scolarité

    J’ai un fils de 2 ans et demi qui n’est pas encore scolarisé afwan. Je ne pourrai vous donner plus de détails sur ce sujet. A part que je recommande bien éventuellement l’école islah maternelle primaire peut-être niveau collège à Temara quartier Massira 2. C’est une école sur le minhaj Salafi Al hamdoulillah, mais privée, payante, car non reconnu par l’État, donc vit essentiellement de l’argent des contribuables.

    Démarches administratives

    Au bout de 5 ans d’invocations, j’ai enfin obtenu ma carte marocaine Al hamdoulillah. J’ai eu beaucoup de difficultés au départ avec mon père qui ne voulait pas, puis finalement avec l’aide d’Allah Azzawajel a cédé.

    Mais vu qu’il ne m’avait pas reconnu à ma naissance aux autorités marocaines, on a dû passer par une lettre de reconnaissance à l’adoul agréé par le tribunal.
    Puis jugement, puis enfin avoir mon extrait de naissance marocain et commencer les démarches pour la carte marocaine in sha Allah avec tout un processus à faire.

    Les démarches administratives sont généralement longues, car il y a des attentes à avoir et parfois il peut y avoir des complications, mais au final on y arrive, par la patience et l’endurance Al hamdoulillah.

    Emploi

    Je suis maintenant mariée et c’est mon mari qui travaille. Il travaille en tant que responsable dans un snack. Il y a beaucoup d’offres d’emploi par les mouhajiroun ou non dans les snacks et restaurants. Se renseigner in sha Allah.

    Logement

    Je suis locataire, j’ai trouvé mon logement par un samsar.
    Pour une sœur qui cherche un appartement, je lui conseille d’intégrer les groupes WhatsApp de sœurs vivant dans la ville où elle souhaite émigrer.

    Se renseigner pour un appartement ou une colocation entre soeurs si elle est seule ou même avec enfants, ou encore d’être hébergée par une soeur dans ses débuts et de rechercher sur place : les offres sont beaucoup plus intéressantes sur place.

    On peut trouver ce qui n’est pas mis sur le net, ce qui équivaut à plus que la moitié de l’immobilier au Maroc.
    Car ici, la plupart du temps, pour trouver un appartement, c’est par connaissance, bouche-à-oreille ou payer un samsar qui a ses contacts sur place in sha Allah.

    Grossesse


    Al hamdoulillah. J’ai eu une césarienne en clinique privée à Rabat : Clinique Cheikh Zayd. Cela s’est plutôt bien passé Al hamdoulillah, le chirurgien était très professionnel et gentil Al hamdoulillah.
    Quand on a une césarienne, malheureusement, la plupart du temps, le chirurgien est un homme. Mais bon, si on a une opération d’urgence à faire comme un accouchement, on a pas le choix.

    Je n’ai jamais accouché en France pour connaître les différences ou non. Mais pour un accouchement naturel, sans péridurale et dans de bonnes conditions européennes, je recommande les maisons d’accouchement au Maroc. Il y en a plusieurs dans plusieurs villes du Maroc, se renseigner in sha Allah. Certains offrent même des cours de sport durant la grossesse, des entretiens, de l’aide…


    Je devais accoucher à la base en maison de naissance et les sages-femmes ont été aux petits soins avec moi, mais Allah Azzawajel en a décidé autrement, Al hamdoulillah en clinique privée, ça s’est bien passé aussi il faut le dire Al hamdoulillah.

    Ah oui, et les maisons d’accouchement, c’est nettement moins cher que d’accoucher en clinique privée et c’est parfois beaucoup plus convivial, chaleureux et agréable d’y accoucher, surtout lorsque tu peux accoucher dans une piscine chaude si tu veux pour 3500 dh et 2500 dh accouchement normal.
    Alors qu’en clinique privée c’est minimum 6000 dh l’accouchement voie basse et plus de 13000 dh la césarienne.

    Conseils

    C’est que la première chose à prendre avec soi quand on fait hijra, c’est sa foi, la confiance en Allah, la patience, la persévérance, l’endurance durant les épreuves que tu vas vivre tout au long de ta hijra.

    La hijra est une suite à ta vie et cela ne signifie en aucun cas, que tu ne vas plus vivre d’épreuves, bien au contraire, au début de ta hijra, tu seras très éprouvée, et c’est ainsi qu’Allah Azzawajel nous teste sur notre sincérité dans notre hijra, et la sincérité signifie endurer tout ce que tu vas vivre comme épreuves, et patienter en espérant la récompense d’Allah Azzawajel, car tu sais pourquoi tu as fait la hijra et pour qui, tu as lu les rappels et obligations dessus, et en tant que Muslim Croyant, tu te dois de suivre cette voie d’émigrer dans un pays Musulman pour vivre au mieux ta religion, tu en es convaincue, donc tu endures et tu dis Al hamdoulillah.

    Mais sache qu’après toute difficulté, vient la facilité, et on n’a jamais entendu parler de mouhajirouns à la rue ou qui meurent de faim, car la promesse d’Allah Azzawajel est véridique, et celui qui émigre pour la cause d’Allah, Allah Azzawajel lui facilite énormément et lui accorde de sa grâce et de sa miséricorde Al hamdoulillah.

    Comme tu vis des épreuves en France, tu en vivras aussi au Maroc, car le paradis n’est entouré que d’épreuves pour y parvenir et l’enfer n’est entouré que de ses passions.

    Le Paradis est un trésor qu’on ne peut connaître, ni mesurer sa valeur, et donc pour obtenir le pass d’entrée, il faut persévérer et endurer face aux difficultés rencontrées dans la voie d’Allah et patienter, la délivrance est proche.

    Qu’Allah Azzawajel facilite à toutes mes sœurs et frères la hijra et vous facilite toutes les voies menant à sa satisfaction.

    e book hijra maroc

    2 commentaires sur “Hijra Rabat – Salé – Kénitra”

      1. Amine oukhti, à toi aussi ! Merci beaucoup pour tes messages encourageants, c’est touchant <3
        qu'Allah te récompense et te facilite grandement ici-bas et dans l'au-delà

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *